Le Cercle d’Étude Philanthropique et Scientifique(C.E.P.S) a choisi comme projet scientifique et culturel, l’aventure fluviale de L’Ardoise. Depuis l’ouverture du site du port de plaisance PORT 2 en 1995, l’installation entièrement flottante, sans bétonnage ni pieux dans la baie de L’Ardoise a préservé la faune et la flore et a permis la préservation de vestiges de l’ancien port de l’Ardoise. L’eau claire de la rivière, la Cèze, permet le développement d’une grande variété de poissons, d’une zone où plusieurs espèces d’oiseaux aquatiques nidifient en toute tranquillité, car le concept de port flottant n’a quasiment aucune emprise sur la berge végétalisée. Cet écosystème naturel répond à une demande écologique tout en respectant la réserve Natura attenante.

Dans un contexte de standardisation mondial, la baie de l’Ardoise n’a pas vocation de devenir un port à conteneurs. Le Cercle d’Étude Philanthropique et Scientifique est engagé dans un processus de réhabilitation de l’ancienne digue en pierre en partenariat avec PORT 2 plaisance garant d’un environnement durable et écologique préservé.

La solide structure existe déjà, les travaux de requalification des pontons flottants sont une étape indispensable afin d’intégrer les nouvelles réglementations fluviales et nautiques, intégrant la préservation de l’environnement, le recyclage des matériaux du port, la gestion des déchets, les énergies renouvelables, dans le but d’améliorer l’accueil des plaisanciers et des autres usagers, les locaux, les randonneurs et les cyclistes.

La valorisation par une capitainerie autonome et écologique est un atout indéniable pour réussir le pari de développer une activité touristique, industriel et commerciale en préservant le patrimoine écologique.

Le projet a intégré dés sa conception, les problématiques climatiques du changement climatique. Le projet PORT 2 plaisance a fait ses preuves par son adaptation aux inondations d’une amplitude de huit mètres, grâce à une structure flottante et articulé sur la berge et sa résistance aux vents violents des tempêtes de plus en plus fréquentes (câbles croisés sur corps mort suivent les principes de tensigrity). Les expérimentations et les retours d’exploitation grandeur nature serviront de bancs d’essais, pour la conception d’un système opérationnel, pour les organismes et entreprises participantes.

CEREMA Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement WWW.PORTDUFUTUR.FR